Partagez|

HOLLY ☮ Juste après

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage


avatar
ADMIN LUNATIQUE ET PASSIONNÉE



▪ γσύяşєlf &
▲ STAR: Kristen Stewart
▲ YOUR SECRET: Elle s'est fait agresser par son ex, a changé de vie mais cela s'est terminé dans un bain de sang.
▲ THEY ARE YOUR PEOPLE:
MessageSujet: HOLLY ☮ Juste après Ven 22 Avr - 23:36




« So no one told you life was gonna be this way
Your job's a joke, you're broke, your love life's D.O.A.
Your mother warned you there'd be days like these »




Holly

Loan

Waltz



• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • •


Prologue
« Tell you the story of who I am »



C'est par un bel après-midi d'été que la petite Loan Combs poussa ses premiers cris d'enfant. Le 31 Juillet 1992. Elle passa toute son enfance au coeur de la ville que beaucoup de gens connaissent sous le nom de Grosse Pomme, là où Dame Liberté met un point d'honneur à veiller sur les nouveaux arrivants depuis son pilier situé en plein océan. New York. La ville qui fut témoin, un peu malgré elle, de toutes les frasques que Loan s'évertua à faire tout au long de son enfance, ainsi qu'une bonne partie de son adolescence. Sa mère, Heather Combs, l'éleva dans un environnement sain et protégé. Malgré son caractère bien trempé, la petite brune était une personne très affective et aimait beaucoup passer du temps au creux des bras de sa mère le soir, tandis que celle-ci lui lisait une histoire. Femme et fillette étaient tellement unies que jamais, Loan n'éprouva le besoin de poser des questions sur son père absent. Il ne lui manquait tout simplement pas. Elle ne l'avait jamais connu, et ne s'estimait pas malchanceuse. Elle vivait selon la logique que, si l'homme avait voulu d'elle, il serait resté. Et s'il n'avait pas voulu d'elle, elle non plus ne voulait pas de lui. Loan était une enfant très dégourdie, mature et en avance sur le reste de ses camarades du même âge. Pourtant, jamais Loan n'accepta de lui faire sauter un niveau malgré l'insistance des professeurs de la brunette. Mrs Combs campa sur sa position, et déclara que cela pouvait être très perturbant pour un enfant d'être avec des camarades plus âgés par rapport à son développement. Alors, elle lui fit toujours faire plus d'exercices le soir à la maison, histoire que la petite ne régresse pas pour autant. Elle lui permettait de s'ouvrir au monde avec joie, l'emmenant dans toutes sortes de musées, parcs, spectacles et lui faisant lire beaucoup de livres dès qu'elle manipula cet art. A six ans, la brunette prit ses premiers cours de piano. A huit, elle commença la guitare. A neuf, elle commença à écrire ses premières histoires enfantines et brouillonnes, se passionnant prématurément pour l'art de l'écriture. Puis elle grandit, et ses premières histoires d'amour vinrent s'ajouter à son tableau de vie.



Chapitre I
« Hide my head I wanna drown my sorrow »



Loan était une personne qui s'attachait très vite à ses petits amis. Son premier amoureux, à onze ans, lui fit découvrir le sentiment électrisant de la trépidation, de la joie de joindre ses lèvres à celles d'un garçon, pour faire comme dans les films. Un autre, à treize ans, lui fit découvrir les prémices de la connerie du genre masculin et ce sentiment de harcèlement constant venant des garçons. A quatorze ans, elle se rendit compte qu'avec la trépidation pouvait venir l'anticipation. Les mains moites, la peur de déplaire, l'envie d'en finir avec l'adolescence, l'envie d'être grande, simplement. Et à quinze ans, elle découvrit l'Amour. Le vrai, le pur, le brut. Le malsain. Mais trop aveugle à cette époque, et trop naïve, la jeune fille se laissa embarquer dans une folle histoire d'amour avec Justin, son premier véritable petit ami. Son premier véritable cauchemar, également. Tout commença à l'aube de ses quinze ans, en Juillet 2008. Lors d'une sortie entre amis, Loan rencontra Justin alors qu'elle avait du mal à se débarrasser d'un jeune homme qui lui tenait la jambe depuis plus d'une heure. Courtois, il la sauva de cette situation et se joint à son groupe d'amis directement. Il était plus âgé, et elle tomba directement sous le charme. Elle avait l'impression d'avoir vécu l'amour au premier regard, le coup de foudre en quelques sortes. Ils ne tardèrent pas à se mettre ensemble, brûlant toutes les étapes plus vite les unes que les autres. Loan perdit sa virginité au creux des bras de l'homme dont elle pensait pouvoir obtenir l'éternité. Naïve et volage, elle se laissa entraîner dans bon nombre de ses délires. Seulement, même sa naïveté avait des limites, et le jour où il la demanda en mariage au beau milieu de Central Park, son estomac se retourna. Elle venait à peined'atteindre ses seize ans et se rendit compte à ce moment précis de son malheur. Ce fut un peu comme un flash de lucidité, un éclair de bon sens qui lui fit prendre conscience de la folie et du côté malsain de leur relation. Elle déclina l'offre de Justin et tourna simplement les talons, espérant mettre un terme par la même occasion à tout cela. Mais Justin ne l'entendait pas de cette oreille, et sa véritable personnalité se révéla à cet instant. Durant les semaines qui suivirent, il la harcela, la fit suivre pour connaître le moindre de ses mouvements, et mit sa ligne sur écoute permanente. Un soir de Juillet, il se pointa chez elle alors que sa mère était absente et employa la manière forte pour la faire céder. Il l'agressa, armé d'un couteau et tenta de la capturer pour la faire vivre sous sa coupe. Mais par chance, elle réussit à s'échapper de son appartement et se réfugia au bureau de police le plus proche. Elle réussit à obtenir un ordre d'éloignement mais ne se sentit plus jamais en sécurité, n'osant même plus remettre les pieds chez elle. Elle vécut donc à l'hôtel avec sa mère jusqu'à ce que cette situation ne lui pèse trop. Elle avait besoin d'éloignement, de distance avec cette ville qui la rendait désormais malade ainsi que paranoïaque.



Chapitre II
« I think I'll start it over where
no one knows my name
»



La pianiste prit donc ses cliques et ses claques, et s'enfuit de New York direction le centre des Etats Unis avec l'accord de sa mère qui décida de chambouler tout son petit quotidien pour la santé mentale de sa fille. Toutes deux décidèrent de changer d'identité à leur arrivée à Boston. La jeune fille lança le premier nom qui lui vint, le nom d'un jeune homme qui était affiché sur le journal local le matin même. Waltz. Loan et Heather Combs devinrent alors Holly et Jules Waltz. Loan, désormais Holly, était complètement déstabilisée sentimentalement et mentalement. Elle se lança à peine arrivée dans une nouvelle histoire d'amour qui tourna à nouveau mal pour elle, bien que pas autant que la première. Son petit ami, Brian, la trompait effectivement allègrement avec tout ce qui bougeait. C'est de cette façon qu'elle rencontra Jim. Celui-ci se prit d'affection pour elle sans explication et décida de la protéger du mensonge continuel en lui dévoilant la vérité dont il était au courant depuis peu. Holly eut du mal à se remettre de cette nouvelle déception, mais cette peine fut zappée très rapidement par la douleur qu'elle ressentait encore par rapport à Justin. Elle continua de vivre sa vie de lycéenne tranquillement, tissant des liens très forts avec Jim au fil du temps. Mais le calme de sa vie ne s'éternisa pas, et un beau jour de Novembre 2009, Justin fit son grand retour. Toujours plus fou, toujours plus possédé, plus enragé; furieux qu'elle ait tenté de s'effacer définitivement de sa vie en changeant son nom. Elle était en présence de Jim et Jason lorsque toute cette histoire arriva. Son ex réussit à la kidnapper sous leurs yeux, et la séquestra dans un lieu retiré de la ville, à l'abris des regards indiscrets. Seulement, Jim s'acharna et finit par la trouver. S'ensuivit alors une lutte violente qui se termina lorsqu'Holly pressa la détente du revolver qui venait de s'écraser sur le sol à quelques centimètres d'elle. Justin tomba, le sang de sa blessure commençant à s'étaler sur le sol représentant parfaitement ce qu'il avait fait subir à Holly des mois plus tôt. Jason, quant à lui était resté à l'écart afin de pouvoir appeler la police. Tous trois furent transportés à l'hôpital, et Justin finit par succomber à ses blessures. Holly fut innocentée, ses actes étant considérés comme de la légitime défense.



Chapitre III
« So burry me, Burry me »



Endurcie plus que jamais, Holly n'eut pas une once de pitié quant à la mort de son ex petit ami, mais resta pourtant dans un état second durant de longs mois après cet affrontement. Elle donnait toujours l'impression d'être enfermée dans un monde parallèle, son cœur n'émettant de battements plus que pour la faire survivre. La joie ne faisait plus partie d'elle, ni rien d'autre. Ses sentiments s'étaient subitement effacés de son organisme, la laissant comme morte là où elle était pourtant bien vivante. Son agression ayant fait le tour de l’État, par les journaux et les informations locales, les regards curieux n'avaient de cesse de se tourner dans sa direction lorsqu'elle était au lycée, ou en ville. Ce fut probablement ce fait qui la fit réagir. Elle se sensibilisa à nouveau aux émotions, acceptant alors de laisser la peine et la rage la submerger pendant encore plusieurs semaines. Une sorte de réaction à retardement. Puis elle rencontra une jeune fille, qui, malgré toute la peine d'Holly, réussit à ramener de la joie dans sa vie grâce à son énergie débordante et à sa bonne humeur contagieuse. Amel Brody. Les deux jeunes filles devinrent rapidement très proches, formant le Club des Déjantées avec Vanessa et Marion. Toutes les quatre, elles firent les quatre cents coups au sein du lycée et semèrent une terreur agréable sur la ville.



Chapitre IV
« Had I known
How to save a life
»



Un soir d'Août, fraîchement armée de ses dix-sept ans, Holly décida de s'éloigner un peu du monde fêtard autour d'elle, et s'éclipsa pour rejoindre un coin de la plage qu'elle connaissait bien pour y venir souvent afin de réfléchir. A peine arrivée, elle nota la présence d'une silhouette inconnue et décida de faire demi-tour. Mais alors qu'elle s'apprêtait à tourner les talons, elle remarqua la silhouette se mettre à trembler. Pleurait-elle ? Holly était bien trop éteinte pour s'en préoccuper. Du moins, c'était ce qu'elle tentait de se dire pour fuir rapidement. Mais elle n'y parvint pas et s'approcha doucement, découvrant peu à peu les courbes d'une jeune fille, la tête enfouie dans ses genoux, gémissant de désespoir. La blonde se mordit la lèvre et tenta de se pousser à partir, mais elle fit l'inverse et s'approcha de la jeune femme. Doucement, elle posa une main sur son épaule. Ce qui suivit fit sombrer Holly dans l'incompréhension. En une seconde, elle se retrouva allongée sur le sable, poussée violemment en arrière par celle qu'elle s'apprêtait à aider. L'inconnue se mit à l'incendier, mais miss Waltz percevait plus que de la colère dans sa voix. La peur y était prédominante et ses yeux voguaient frénétiquement de gauche à droite, scrutant l'ombre et attendant quelque chose ou quelqu'un dont Holly ne connaissait pas l'identité. Cependant, cette jeune fille n'arrêtait pas de lui demander si elle était une complice de Will, n'arrêtait pas de crier qu'il avait tué ses parents, de demander si ça ne lui suffisait pas. Perdue, Holly tenta de se défendre tant bien que mal, mais la méfiance de son adversaire était redoutable; si bien que cela lui prit plusieurs dizaines de minutes pour lui faire admettre qu'elle ne comprenait rien à ce qu'elle lui racontait et qu'elle n'était complice de personne. Elle mit plusieurs heures à l'apprivoiser, tentant de la réconforter au creux de ses bras et lui répétant que tout irait bien. Et quand le matin vint enfin, Melany - dont elle avait désormais appris le nom -, lui raconta toute son histoire. Holly se prit d'affection pour elle et lui proposa de venir chez elle pour réfléchir à sa situation. Elles devaient trouver un moyen afin que Melany n'ait pas à vivre dans une famille d'accueil. Au bout de quelques jours, une idée tilta dans la tête de Holly. Sans en toucher un mot à sa colocataire, elle se rendit chez sa mère. Les deux étaient très proches et elle savait que Jules la soutiendrait dans ses choix. Elle lui parla alors de Melany et de sa situation, et décida d'aller droit au but. Holly demanda sans détours à Jules Waltz d'adopter la jeune fille. Cependant, elle n'aurait pas à subvenir à ses besoins si elle ne le souhaitait pas étant donné que la jeune Amylian venait de recevoir un gros héritage. Elle ne servirait en gros que de tuteur légal et ainsi, Melany n'avait pas à vivre en foyer. Jules accepta directement et quelques semaines plus tard, l'adoption était finalisée.



Épilogue
« Hot child in the city »



Au cours de Décembre de la même année, Holly ressentit un poids immense se déposer peu à peu dans son estomac. Elle avait trouvé en Melany une amie formidable, mais pour une quelconque raison elle ne réussissait pas à lui parler des années d'Enfer dont elle sortait tout juste. Chicago portait désormais le poids de l'horreur de sa vie sentimentale et l'entraînait peu à peu de nouveau vers la dépression. Lorsqu'elle décida d'annoncer à Mel qu'elle partait pour New York, elle ne s'attendait pas à ce que la photographe accepte de la suivre; et pourtant. Celle-ci la suivit sans poser de question. Aujourd'hui, les deux amis partagent un appartement en plein centre de Brooklyn et se sont toutes deux intégrées à deux clans différents tout en restant très proches et soudées. Cependant, rien n'est jamais tout rose et sa petite tranquillité est en voie de disparition.


À suivre...

_________________________



Là où la femme règne, le Diable est Premier ministre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

HOLLY ☮ Juste après

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SEEKING REDEMPTION ™ ::  :: -